Accueil > Actualité > Developpement > Avec la reprise d’Ergo Car (...)

 


Avec la reprise d’Ergo Car et la création de Plusieurs K (Rennes - 35), Isabelle Kervizic a sauvé 9 emplois sur 15.

Publication : 17-04-2012
Isabelle Kervizic et son équipe

« Quand mon patron s’est retrouvé en cessation d’activité en juillet 2010, raconte la dirigeante, j’étais persuadée que l’entreprise avait un potentiel et qu’une solution de reprise était envisageable ». Avec pour seul bagage un CAP d’aide comptable et une carrière d’assistante commerciale dans le funéraire, Isabelle Kervizic a réussi à convaincre le tribunal de commerce de la viabilité de son projet.

 

Il faut dire que tous les salariés, même ceux qui étaient licenciés, ont préféré sa solution à celle proposée par l’ancien dirigeant. Ce dernier avait créé l’entreprise en 1991, spécialisée dans l’agencement intérieur sur mesure de véhicules utilitaires. Avec 2 sites, il a employé jusqu’à 40 salariés pour un CA frôlant les 3 millions d’euros. «  En grossissant, il n’a pas bien su structurer son entreprise, poursuit la dirigeante. Pour ma part, le plus difficile a été de convaincre les banques pour l’obtention d’un prêt de 30 000 euros, alors même que j’avais obtenu le prêt Nacre et le FGIF avec l’aide de la CCI de Rennes. Sur 7 banques, seule le CIC a répondu à l’appel mais avec une condition : apporter la preuve que l’équipe masculine qui me suivait était partie prenante dans le projet. Deux salariés ont accepté de rentrer dans le capital qui s’élève à 80 000 euros. » L’activité a ainsi pu démarrer en juillet 2011. Aujourd’hui, Plusieurs K est installée dans un atelier de 1 400 m² en pleine zone industrielle et affiche pour la période juillet-décembre 2011, un résultat supérieur à 20 % de l’objectif fixé. Sur un an, le CA prévisionnel se monte à 840 000 euros pour environ 1 600 véhicules réalisés. « Le plus difficile est de motiver l’équipe au quotidien. Je joue la transparence et suis à pied d’œuvre tous les jours dès 7 heures du matin pour préparer le café et échanger avec les gars jusqu’à 8 heures. J’ai mis en place une mutuelle d’entreprise, augmenté les salaires de 5 % et instauré une participation aux résultats. Et même si je suis encore obligée de payer comptant mes fournisseurs, j’ai récupéré des clients et mon carnet de commandes est plein pour un mois.  » De quoi donner le moral à cette chef d’entreprise.



Autres Actualités

OceanBtoB à Lorient : convention d’affaires sur le maritime

Le Pôle Mer Bretagne Atlantique organise la 3e édition Ocean BtoB, évènement à destination des entreprises du maritime le 9 février à Lorient.

En savoir plus

Agroalimentaire : Even relève les aides aux jeunes producteurs

La Coopérative Even (Ploudaniel, 29) accentue son aide à l’installation des jeunes producteurs bretons.

En savoir plus

Bretagne : Gil Vauquelin prend la Direction régionale de la Caisse des (...)

C’est le 1er février prochain que Gil Vauquelin prendra officiellement le poste de directeur régional Bretagne au sein du Groupe Caisse des Dépôts en remplacement de Loïc Rolland. A ce titre il (...)

En savoir plus

le dernier numéro

Découvrez vite le dernier numéro !!

JPEG - 215.1 ko

Le palmarès des entreprises bretonnes

Découvrez la 28 ème édition du Palmarès des entreprises bretonnes : hors-série-Edition 2016/2017

Hors-Série

Les entreprises bretonnes à la conquête de l’international


Portraits