Accueil > Actualité > Developpement > Avec bientôt trois plateformes

 


Avec bientôt trois plateformes de collecte de bois, Sylv’éco (Pleudihen-sur- Rance-22) participe à 70 % des projets existants en chaudières bois en Bretagne

Publication : 07-10-2011
Oscar Legendre

« Le marché est là, explique Oscar Legendre, créateur de la SARL. Nous sommes encore la seule structure en Bretagne à ne faire que du bois énergie. Les autres acteurs sont des recycleurs, des forestiers ou encore des grosses menuiseries dont ce n’est pas le cœur de métier. » Sylv’éco a démarré son activité en 2009 avec la mise en service des premières chaudières à bois collectives, notamment celle de Lorient Habitat. Une première plateforme de 1,5 ha a vu le jour à Pleudihen-sur-Rance, puis une seconde de 2 ha à Persquen (56).

« Nous envisageons très prochainement l’ouverture d’une troisième plateforme de 6 000 m² au sud-ouest de Rennes. Chaque site collecte du bois issu de différentes sources (Industrie, BTP et forêts) dans un rayon de 100 km et le broie pour alimenter les chaudières. Celles-ci sont principalement collectives (piscine + EHPAD d’Hennebont , logements sociaux d’Auray habitat, hôpitaux de Gouarec (22), et de Concarneau (29)...). Aujourd’hui, nous disposons de 6 000 tonnes de stocks sur les 2 sites, ce qui représente environ 1/3 de nos approvisionnements. C’est indispensable pour rassurer nos clients, Dalkia et Cofely (GDF Suez), les principaux exploitants de chaudières ou chaufferies bois en France. Nos objectifs sont de 20 000 tonnes sur l’exercice 2011-2012, sachant que 12 000 tonnes sont déjà signées. Nous avons clôturé au 31 mars dernier avec un CA de 300 000 euros. » Pour exemple, une petite chaudière comme celle du conservatoire de musique de Pontivy consomme 100 tonnes/an, les plus grosses ont un plan d’approvisionnement de 6 000 à 150 000 tonnes. « Notre travail, poursuit Oscar Legendre, consiste à vendre des produits le plus sec possible, car nous vendons des mégawatts et sommes donc rémunérés en fonction de la qualité du bois fourni. L’objectif est donc de faire de la super qualité et d’arriver à un taux d’humidité proche de 25 %. » Depuis peu Sylv’éco compte 3 salariés. Pour structurer son entreprise et répondre à une demande croissante, Oscar Legendre envisage, dans les mois venir, de passer son capital de 55 000 à 100 000 euros. Il souhaite ainsi se positionner sur tous les projets à venir dont celui de la centrale biomasse, alimentée en bois, prévue dans le quartier du Blosne à Rennes en 2012. Un projet de 100 000 tonnes/an
Contact : 06 79 68 11 99



Autres Actualités

Vendée Globe : toute la Bretagne salue la performance d’Armel Le (...)

A commencer par Jean-Yves Le Drian : « Cette victoire est d’abord celle d’un homme exceptionnel ; c’est la victoire du courage et de la combativité ; et c’est encore une nouvelle fois la (...)

En savoir plus

Arrivée de la LGV Bretagne en juillet : mieux mais…

La LGV entrera en service en Bretagne le 2 juillet prochain. L’occasion en Cornouaille de se poser la question de l’impact de ces 45 minutes d’économie sur le (...)

En savoir plus

Business Angels : forte croissance pour Logoden Participations en (...)

Après une année 2015 en demi teinte au niveau de ses investissements, Logoden Participations, association des Business Angels d’Ille-et-Vilaine a connu une forte croissance en 2016. Spécialisée (...)

En savoir plus

le dernier numéro

Découvrez vite le dernier numéro !!

JPEG - 215.1 ko

Le palmarès des entreprises bretonnes

Découvrez la 28 ème édition du Palmarès des entreprises bretonnes : hors-série-Edition 2016/2017

Hors-Série

Les entreprises bretonnes à la conquête de l’international


Portraits