Accueil > Actualité > Developpement > Agencement Paul Champs (...)

 


Agencement Paul Champs tire le bénéfice de ses investissements

Publication : 15-06-2011
L'atrium du paquebot MSC Magnifica

Avec 5 millions d’euros investis il y a deux ans dans le cadre de son déménagement à Guipavas-29, où elle dispose désormais d’un « outil de travail flambant neuf », cette PME de 70 salariés table sur la stabilité pour son nouvel exercice (23 millions d’euros). « Nous avons une vraie stratégie de PME avec une gestion à long terme, explique Paul-Emmanuel Champs, actuel dirigeant de la 3ème génération. Nous faisons des économies quand les affaires vont bien, de quoi investir dans les creux de vague. Nous avons bien sûr été impactés par la crise. Aujourd’hui, après avoir investi de quoi asseoir notre productivité, nous sommes prêts. »

Ses carnets de commandes qui plus est « bien regonflés », cette PME créée en 1936 s’illustre aussi bien dans l’aménagement d’espaces commerciaux de prestige (Lancel, Guerlain… 15 % de son activité) que dans l’ingénierie tertiaire (hall d’accueil, bureaux et étages de direction pour LVMH, Société Générale, France Telecom…) avec intégration de corps d’états de second œuvre (50 % de ses résultats) ou encore l’ingénierie navale (35 %) avec, à ce jour, des interventions pour plus de 100 navires et 50 paquebots. « Uniquement pour les locaux publics. Tout a commencé quand les Chantiers de l’Atlantique (aujourd’hui Chantiers navals de St Nazaire) ont fait appel à nous en 1981 pour des aménagements de paquebots. Ils recherchaient alors des entreprises avec un potentiel de compétences. » Aujourd’hui référencée en tant que prestataires, la PME dispose sur place de 15 personnes : « le naval nécessite une forte technicité et beaucoup de développement. D’où une base de 10 personnes au sein de notre bureau d’études. » Une expertise dont profite Agencement Paul Champs et qui lui permet « d’aller vers d’autres chantiers, dans le bâtiment par exemple », forte de compétences ainsi acquises (contraintes réglementaires, approches industrielles, recherche…). De quoi aussi s’illustrer à l’étranger (20 à 25 % de son activité). « Nous n’avons pas vraiment une approche territoire, sauf à écarter des pays à trop fortes contraintes réglementaires ou à risques, mais davantage une approche « accompagnement » des designers. C’est ainsi que nous sommes sur un car ferry construit sur un chantier de Croatie, pour le compte d’un client français. »
Contact : 02 98 46 37 46



Autres Actualités

CES Las Vegas : Ticatag (Lannion) prend position aux Etats-Unis

Ticatag (Lannion) revient du CES de Las Vegas (5-8 janvier) avec de bonnes perspectives de développement. Une deuxième levée de fonds est en cours avec les Business angels (...)

En savoir plus

OceanBtoB à Lorient : convention d’affaires sur le maritime

Le Pôle Mer Bretagne Atlantique organise la 3e édition Ocean BtoB, évènement à destination des entreprises du maritime le 9 février à Lorient.

En savoir plus

Agroalimentaire : Even relève les aides aux jeunes producteurs

La Coopérative Even (Ploudaniel, 29) accentue son aide à l’installation des jeunes producteurs bretons.

En savoir plus

le dernier numéro

Découvrez vite le dernier numéro !!

JPEG - 215.1 ko

Le palmarès des entreprises bretonnes

Découvrez la 28 ème édition du Palmarès des entreprises bretonnes : hors-série-Edition 2016/2017

Hors-Série

Les entreprises bretonnes à la conquête de l’international


Portraits